Ben, l’artiste qui a toujours le dernier mot !

Ben Vautier, alias Ben est un artiste provocateur dans l’âme. Un de ses traits de caractère est qu’il adore jouer de l’égo et des mots, Il est né en 1935 en Italie, à Naples d’une mère occitane et irlandaise et d’un père originaire de Suisse romande. Dès son enfance, il se trouve plongé dans le multiculturalisme et développe une personnalité atypique et énigmatique.

Un drôle de bonhomme

L’artiste Ben a 75 ans, mais il reste un homme énigmatique. Il adore parler, provoquer, jouer avec les mots et ne garde que très rarement sa langue dans sa poche quelle que soit la thématique. Les œuvres de l’artiste se font remarquer dès les années 50, avec ses célèbres « bananes » qui sous des traits simplifiés sont annonciateur de préceptes interdits par le roi du Pop Art de l’époque à savoir Andy Warhol. Les œuvres de l’artiste provocateur sont toujours accompagnées de textes qui dans les années 60 deviendront l’essence de son travail d’artiste. Son style d’écriture est singulier, pâteux et ses messages justes et impertinents peuvent alors être rapprochés du lettrisme. Pour Ben artiste, l’art est partout. Il est proche d’Yves Klein et du courant artistique des nouveaux réalistes.

Un artiste présent dans de nombreuses galeries

Les œuvres de l’artiste Ben sont exposés dans un grand nombre de galeries d’art en France et à l’étranger. On peut par exemple, découvrir son travail dans des collections internationales comme celle du Moma de New York, au Walker Art Center à Minneapolis, à l’Art Gallery de Nouvelle-Galles du sud à Sydney, à Vienne au Musée d’Art Moderne, au Muhla d’Anvers aux Pays-Bas et à Nice au Musée d’Art moderne de la ville. En octobre 2020, il a exposé au domaine de Chamarande. Partout, il propose sa vision de l’art qu’il ne manque pas d’étayer avec sa conception de la société.

Un nom d’artiste qui s’affiche partout

 Ben artiste est très populaire dans l’hexagone. Le grand public le connait pour ses petites phrases au graphisme enfantin que l’on trouve imprimé sur toutes sortes d’objets, des agendas, des trousses ou encore des –shirts. Celles-ci  lui rapportent d’ailleurs des sommes rondelettes, etc. Les collectionneurs et amateurs d’art préfèrent ses peintures de mots et ses expositions qu’il organise dans sa boutique devenue un lieu de rencontre pour jeunes artistes. On peut y croiser par exemple, César, Arman, etc. Quand Ben artiste se met à parler, personne ne peut plus l’arrêter, car il a la verve du méridional. Ses peintures sont le reflet de ses obsessions, sexe, art et mort. Il les accompagne de slogans loufoques comme « La gloire, c’est des emmerdements », « l’art est inutile », etc.

Pourquoi Yves Brayer et la provence sont si parfaitement liés ?
La lumière est transparente et semble sortir des peintures des œuvres de Toffoli !