Périodes bleue et rose : quelles sont les caractéristiques de ces deux périodes de Picasso ?

Le fameux peintre Picasso est passé par différentes étapes avant de devenir cubisme. Les plus figuratives sont la bleue ou la mélancolie qui marque le suicide d’un de ses amis. La rose synonyme de tendre et sereine. Trois peintures parmi tant de tableaux ont fait marquer ces deux couleurs qui sont le rose et la bleue. Pourquoi ces deux teintes sont-elles spéciales alors qu’il a déjà utilisé le vert, le jaune ou autres ?

La toile bleue de Picasso

Un de ces amis s’est donné la mort, cela a marqué sa vie et lui a permis d’utiliser la couleur bleue dans sa toile. Cette couleur a dominé la peinture. Il a peint ce tableau quand il avait à peine la vingtaine. Sa mode vestimentaire le fait vieillir, car il portait de la barbe et de la moustache. C’est comme une sorte de marque ou masque qui lui sert d’être anonyme aux yeux du monde, c’est de se poser sur ce revêtement de personne vieux. Il mettait un grand et long marteau avec son col relevé. Il montrait la référence d’un être qui est le maitre de la peinture avec son allure. C’est l’un des caractéristiques de la période bleue et rose de Picasso. Cette étape bleue monterait de la mélancolie et de désespoir, suivant de la misère sociale des gens qui l’entouraient. C’est la raison pour laquelle il s’habillait comme ses miséreux. On dirait qu’il était malade avec ses joues creusées.

La toile rose de Picasso

Comme le dicton le dit : « après la pluie, le beau temps » ; donc après avoir passé une longue année à être dans la misère, la sérénité et l’attendrissement reviennent au galop. Pour cela le fameux peintre utilisait une autre couleur qui est le rose. Il avait eu une relation avec deux femmes qui semblaient l’aimer au retour aussi. Par contre, la mélancolie n’est pas encore vraiment partie. La majorité de ces tableaux sont représentés par des femmes en particulier de celle de Madeleine qui était sa compagne à cette époque. Ainsi que de la toile intitulée : l’acrobate à la boule, qui montrait deux personnes ; l’un en équilibre sur la boule et l’autre debout face au regard dans un lieu de la nature. À part l’emploi de la rose, le bleu dominait aussi dans la peinture. C’est aussi l’un des caractéristiques de la période bleue et rose de Picasso, d’où la synthèse des deux étapes.  Le mélange de ces deux teintes pastel montrait une opposition entre l’homme et la femme.

La fin de la période

À chaque fin d’une période, Picasso la représentait avec la création d’une toile. Le plus surprenant était l’image d’une personne sur un cheval nu. Il l’avait peint en deux ans, il montrait la fin de la période rose et l’entrée dans une autre. Une toile sur laquelle l’individu ne regardait pas, mais visionnait en haut sur son cheval, derrière lui un paysage désertique. D’habitude, la rose représente la joie, mais ici elle montrait le contraire comme un moment chromatique. Ces caractéristiques de la période bleue et rose de Picasso lui faisaient passer dans une autre époque. Il avait dit que d’autres portes plus dures à pénétrer s’ouvraient pour moi. Donc la période rose est terminée et d’autres histoires commençaient avec « Les Demoiselles d’Avignon ».

Pourquoi Yves Brayer et la provence sont si parfaitement liés ?
La lumière est transparente et semble sortir des peintures des œuvres de Toffoli !